Réaliser un crédit immobilier

Réaliser un crédit immobilier

juin 2, 2020 0 Par florian

Vous avez trouvé un investissement rentable, une affaire que vous recherchez depuis des mois. Un actif de plus ne va pas tarder à s’ajouter aux investissements qui vous enrichissent chaque jour. Mais il vous reste une étape à franchir : Obtenir vôtre crédit immobilier. Dans cet article, nous vous présenterons chacun des points à négocier lors de l’entretien avec vôtre banquier.

Certains points négociables sont indispensables pour vous protéger durant vôtre investissement. Seulement, pour pouvoir négocier, il faut que vôtre banquier puisse croire en vôtre investissement.

1- Le dossier bancaire

Afin de pouvoir négocier avec vôtre banquier, ce dernier doit croire en vôtre projet et penser que vous allez venir à bout d’une affaire rentable pour vous et donc pour lui. Il est donc important de lui présenter vôtre projet dans l’ensemble avec des chiffres concrets. Nous allons donc voir les points qui doivent constituer vôtre dossier bancaire.

  • Vôtre situation professionnelle et personnelle : Présentez lui vos revenus, vôtre situation professionnelle, vos actifs déjà acquis… Vous pouvez également lui préciser que vous êtes en couple et que vous n’êtes donc pas seul à payer le loyer… Autant d’informations ayant pour but de prouver que vous vous trouvez dans la situation la plus stable et saine possible.
  • Vôtre situation financière : Montrez à vôtre banquier que vous savez gérer vos dépenses et vos comptes. Montre lui que vous épargnez chaque mois et apportez en la preuve. Mettez-le au courant de vôtre épargne et faîtes en sorte de n’avoir jamais été dans le négatif pour avoir des comptes le plus « sexy » possible.
  • Vôtre projet : Maintenant, présentez vôtre projet et prouvez lui que vous savez de quoi vous parlez. Présentez le bien que vous souhaitez acheter, sa position, le loyer qu’il vous rapportera, la façon dont vous allez l’exploiter, la taxe foncière, les charges de copropriété… Essayez de montrer à vôtre interlocuteur que l’investissement que vous allez réaliser ne vous coûtera rien et qu’il s’autofinancera. Pour cela, il est bien sûre important d’avoir correctement sélectionné l’affaire et d’avoir minutieusement travaillé en amont. Pour vous y aider, nous vous invitons à lire nôtre article : Où investir dans l’immobilier . Certains banquiers se détacheront des chiffres et apprécieront que vous alliez un peu plus loin, vous pourrez alors leur présenter l’étude que vous avez réalisé sur le marché immobilier que vous visez ainsi que la rentabilité que vous espérez etc…

2- Les points à négocier

Une fois que vous aurez présenté vôtre projet et que le banquier acceptera de vous suivre, il sera temps de passer à la négociation pour que ce crédit ne vous coûte le moins cher possible. Voici les points qui me semblent important de négocier lors de cet entretien :

Le négociation avec le banquier
  • La durée du crédit : Il s’agit, pour moi, de l’élément le plus important avant même le taux d’intérêt. En effet, ce point déterminera si vôtre CASH-FLOW NET sera positif ou négatif. Le montant des mensualités impactera fortement vos calculs. Pour la mise en location d’un bien immobilier, je conseille une durée de 20 ans, cette dernière vous permettra de ne pas trop dégrader vôtre CASH-FLOW, tout en étant raisonnable. Il s’agit donc de la durée sur laquelle je vous conseille de vous baser pour établir vos calculs.
  • Le taux d’intérêt : Avant vôtre rendez vous, renseignez-vous sur les taux qui se font habituellement au moment où vous souhaitez investir. En effet, il est important de connaître la moyenne de ce dernier afin de pouvoir le négocier avec vôtre banquier. Pour négocier ce taux n’hésitez pas à aller voir plusieurs banques et à faire jouer la concurrence !
  • L’apport : Un point à ne pas négliger également est l’apport. Il s’agit en effet de ne pas utiliser l’ensemble de vôtre épargne. Le fait de préserver vôtre épargne vous permettra, non seulement de mieux faire face à d’éventuels imprévus, mais également de pouvoir réinvestir plus rapidement puisqu’il s’agit d’un critère important sur lequel se concentrera vôtre banquier. Dans la mesure du possible, je vous conseille de tout faire pour obtenir un financement sans apport (à 110 %) par lequel vous emprunterez tous les frais (agence, dossier, notaire…).
  • Les frais de dossier : Il s’agit d’un élément très variable entre une banque et une autre. Renseignez vous auprès de différents organismes afin d’obtenir des devis dans le but de choisir ceux qui seront le moins élevés.
  • L’assurance crédit : Il est important de savoir que l’assurance du crédit peut être pris auprès d’un autre organisme (grâce à la loi Hamon) que l’organisme prêteur. Ceci vous fera faire des économies à coup sûre mais vous permettra une moins négociation du crédit.
  • Le prêt modulable : Il est important que vous puissiez rembourser la totalité de vôtre emprunt à n’importe quel moment et sans aucune pénalité. De cette façon, la négociation d’un prêt modulable sans frais me semble indispensable et est un point sur lequel vôtre banquier ne rechignera pas trop.
  • Le remboursement différé: Si jamais vous n’avez pas réussis à obtenir un financement sans apport, cette alternative peut vous permettre de reconstituer une épargne rapidement. Le principe est de décaler le remboursement du crédit de quelques mois. Cela a pour but d’épargner l’ensemble des loyers que vous toucherez les premiers mois. Pensez-y lors de vôtre négociation !

Nous vous avons donc énuméré la majeure partie des points négociables lors de vôtre rendez-vous à la banque.

J’espère que cet article vous a plu. Si c’est le cas, vous pouvez nous laisser un commentaire et vous inscrire à nôtre newsletter. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux pour aider d’autres investisseurs car c’est ce qui permet nôtre développement.